Batterie Apple 661-2927 www.magasinbatterie.com

  • Les rumeurs laissent penser que la suite Office est prête à être intégrée plus profondément dans Windows 10 Creators Update. Les utilisateurs devraient être en mesure d’accéder au contenu de la suite Office directement à partir de leur ordinateur de bureau, en utilisant une interface inspirée de Cortana, qui se lance à partir de la barre des tâches ou de l’Action Center.Les membres Windows 10 Insider vont tester Creators Update avec Office HubLes membres Windows 10 Insider vont tester Creators Update avec Office Hub Ces plans pour une plus grande intégration de Office prévu pour la mise à jour Creators Update pourraient être corroborés par le fait que Office Hub est une application du projet Centennial, selon MS Power User. Le projet Centennial est un outil de développement créé par Microsoft qui simplifie le processus de portage d’applications Win32 pour le Windows Store.L’application Office Hub est assez limitée dans son état actuel, offrant seulement l’accès aux applications Office, aux documents récents, et au support. Bien sûr, la transition de Get Office à sa forme finale dans la mise à jour Creators Update sera probablement un processus itératif qui s’améliorera au cours des prochains mois.

    Il sera certainement intéressant de voir comment Microsoft choisit d’incorporer Office à Windows 10. Étant donné l’utilisation généralisée des logiciels comme Word, Excel et Outlook dans le contexte professionnel, il ne serait pas trop surprenant si cette stratégie faisait partie de la tentative de l’entreprise de persuader les professionnels de quitter les précédentes versions de Windows.L’iPhone est connu dans le monde entier pour sa sécurité, et Apple est devenu en quelque sorte un champion de la vie privée des utilisateurs. Cependant, il se trouve que le dispositif ne protège peut-être pas votre vie privée autant que vous le pensiez.Selon le cabinet russe Elcomsoft, spécialisé dans la criminalistique numérique, l’iPhone envoie les journaux d’appels en temps réel aux serveurs d’Apple, que la sauvegarde iCloud soit activée ou non. Non seulement cela, mais ces journaux d’appels sont stockés pendant une durée maximale de 4 mois. Enfin, il n’y a pas que les journaux d’appels traditionnels qui sont stockés selon le PDG d’Elcomsoft, Vladimir Katalov. En effet, il précise que les journaux de FaceTime transitent également sur les serveurs d’Apple.

    « La synchronisation des journaux d’appels arrive presque en temps réel, bien que parfois seulement en quelques heures », a déclaré Katalov dans une interview avec Forbes. « Tout ce dont vous avez besoin est que iCloud Drive soit activé, et qu’il n’y a aucun moyen de stopper cette synchronisation, en dehors de désactiver complètement iCloud Drive. Dans ce cas, de nombreuses applications vont cesser de fonctionner, ou perdre des fonctionnalités complètement liées à iCloud », poursuit-il.Alors qu’il serait facile de commencer à pointer du doigt la firme à la pomme croquée, il est possible que ce soit simplement un oubli de la part d’Apple. L’expert criminalistique d’iOS, Jonathan Zdziarski, dit à Forbes qu’il est probable que ce choix soit lié à la réponse à un problème technique sur la façon dont Apple gère des transferts d’appels entre l’iPhone et un ordinateur de bureau.Ce choix technique pourrait être la source de la problématique Ce choix technique pourrait être la source de la problématique Apple a indiqué par le passé qu’elle prévoit la mise en œuvre d’un chiffrement complet de bout en bout de toutes les sauvegardes sur iCloud. Actuellement, les sauvegardes sont cryptées, mais Apple est en mesure d’y accéder — avec un chiffrement de bout en bout, pas même Apple aurait accès aux données personnelles. Cela permettrait aussi d’empêcher l’application de la loi d’être en mesure de demander à Apple de mettre la main sur les données.

    Quoi qu’il en soit, on peut se poser la question si la fonctionnalité prime sur la vie privée… Pour Apple, cela semble être le cas.Vous pensiez que votre prochain smartphone ne pourrait pas être plus mince, plus léger, plus rapide et plus économe en énergie que votre modèle actuel ? Revoyez votre position. Le fabricant Qualcomm vient de dévoiler son processeur le plus impressionnant : le Snapdragon 835.Le processeur est conçu sur la technologie FinFET 10 nm. En clair, cela signifie que, fondamentalement, il est plus compact que la gamme actuelle Snapdragon 821, qui est conçue sur la technologie actuelle de 14 nm. Qualcomm a déclaré que la nouvelle architecture permet d’inclure 30 % de pièces en plus dans le même espace, et offre un encombrement nettement réduit.Elle va donc permettre « des conceptions [smartphones] plus minces » et « des batteries plus grosses ». Ces dernières, et d’autres vont permettre de disposer de meilleures performances estimées à 27 %, d’une réduction de 40 % de sa consommation, et des gains « significatifs » dans l’autonomie de la batterie.

    L’autre grande avancée du processeur implique le chargement rapide de la batterie. Actuellement, la technologie Quick Charge 3.0 de Qualcomm plafonne à 80 % de la capacité après 15 minutes de charge, mais la prochaine itération, baptisée Quick Charge 4.0, dispose d’une amélioration de 20 % de la vitesse et d’une amélioration de 30 % de l’efficacité énergétique. Cela se traduit par un maximum de 5 heures d’autonomie supplémentaire en seulement 5 minutes de charge, soit 50 % de la capacité d’une batterie en 15 minutes.Quick Charge 4.0 permet un maximum de 5 heures d’autonomie supplémentaire en seulement 5 minutes de chargeQuick Charge 4.0 permet un maximum de 5 heures d’autonomie supplémentaire en seulement 5 minutes de charge En outre, Qualcomm a déclaré la technologie de charge rapide est entièrement compatible avec les spécifications USB Type-C et USB Power delivrées par l’USB-IF. Si les implémentations précédentes de la technologie de Qualcomm manipulaient la tension pour réduire le temps de recharge et utilisaient des solutions de contournement pour régler la vitesse de charge, la firme a déclaré que la Quick Charge 4.0 est en revanche entièrement conforme.De plus, le nouveau processeur va également être doté d’une multitude de protections contre les catastrophes semblables à celle vue par l’accumulation de chaleur manifestée par le Galaxy Note 7 de Samsung.

    La société va faire équipe avec le géant de l’électronique Samsung pour construire les processeurs, qu’elle prévoit de commencer à expédier dans la première moitié de 2017. « Nous sommes heureux d’avoir l’occasion de travailler en étroite collaboration avec Qualcomm Technologies dans la production du Snapdragon 835 en utilisant notre technologie FinFET 10 nm », a déclaré Jong Shik Yoon, vice-président exécutif Foundry Business chez Samsung Electronics.Apple a apparemment de grandes ambitions pour la réalité augmentée (AR), pouvant aboutir à une paire de lunettes intelligentes. Mais avant que ce projet ne devienne une réalité, la compagnie pourrait matérialiser son entrée dans le secteur de l’AR par quelque chose de concret. Il est spéculé que la firme travaille sur la possibilité d’apporter la réalité augmentée dans l’application Appareil photo de l’iPhone.Selon « une personne proche du dossier », évoquant le sujet avec Business Insider, Apple veut que vous soyez en mesure de pointer votre smartphone vers un objet du monde réel, et que celui-ci le reconnaisse. Cela pourrait être plus facile à dire qu’à faire, car cela signifierait la création ou l’autorisation d’une base de données d’objets 3D. Mais, alors que la source ne dit pas pourquoi Apple voudrait faire cela, il est facile de voir le potentiel.

    Par exemple, cela vous permettra de voir des informations sur ce que vous cherchez, comme l’histoire d’un bâtiment ou les heures d’ouverture d’une boutique.Est-ce que Tim Cook va annoncer quelque chose d'excitant avec l'iPhone 8 ?Est-ce que Tim Cook va annoncer quelque chose d’excitant avec l’iPhone 8 ? Apple veut apparemment que l’application Appareil photo puisse être en mesure de reconnaître et de manipuler des visages, ce qui pourrait expliquer l’acquisition de Faceshift — une société spécialisée dans la capture en temps réel des expressions faciales. En effet, Apple travaille apparemment avec des équipes de plusieurs start-ups acquises pour réaliser ses rêves de réalité augmentée.Une fois que ces caractéristiques de base seront intégrées dans l’application Appareil photo, Apple est censée rendre la technologie disponible pour les développeurs tiers, permettant un plus large éventail d’expériences de réalité augmentée.On ne sait pas quand cette application sera prête, mais on pourrait avoir un avant-goût avec l’iPhone 8 l’année prochaine, avant l’arrivée des lunettes en 2018.Le Play Store de Google peut être un endroit déroutant. Et, si votre sens de la technologie n’est pas tout à fait aussi développé que vous le souhaiteriez, il est facile de se perdre. Mais maintenant, Google va vous aider. Dans un article de blog publié la semaine dernière, le géant de l’Internet a annoncé qu’elle avait commencé à employer l’intelligence artificielle pour mettre les applications Android dans des catégories qui, nous l’espérons, auront un sens intuitif.

    « Chaque mois, plus d’un milliard d’utilisateurs vont sur le Google Play Store pour télécharger des applications pour leurs appareils mobiles. Alors que certains recherchent des applications spécifiques, comme Snapchat, d’autres viennent avec une idée vaste de ce qui les intéresse, comme des “jeux d’horreur” ou “des apps de selfie” », écrit Google sur son blog.La firme de Mountain View affirme que les recherches par sujet représentent près de la moitié des requêtes sur le Play Store, et il devient donc essentiel de trouver les applications les plus pertinentes.Donc, pour vous aider à trouver les applications les plus pertinentes, Google « a formé un réseau neuronal pour apprendre la langue utilisée pour décrire les applications ». Ceci, précise le moteur de recherche, devrait faciliter la recherche d’applications pertinentes, même si les utilisateurs ne savent pas exactement ce qu’ils recherchent. Le réseau neuronal (basé sur le modèle Skip-gram) tente de prédire les mots autour d’un mot donné.